« […] il n’existe pas plus de hiérarchie entre les arts qu’il n’existe de hiérarchie entre les peuples. »

Jacques Chirac, 2006

Histoire : Des collections d’arts dits « premiers » (comprendre « non-occidental ») commencent à être constituées dès le début du XIXe siècle, et suscitent de plus en plus d’intérêt au début du XXe siècle, et parmi les amateurs, Pablo Picasso qui collectionnait des masques africains, dont on retrouve l’influence dans une partie de son œuvre (les Demoiselles d’Avignon), non sans railleries. C’est la passion d’un président qui, finalement, offrira un écrin national aux arts premiers, en 2006…

Au programme : l’art des peuples des 4 continents extra-européens, séparé par une « rivière », en suivant le chemin naturel à travers le musée : art papou, kanak, aborigène (rouleaux de monnaie, mimis) ; art népalais, vietnamien ou japonais (épouvantail, armure de samouraï) ; art marocain et dogon du Mali (masques, poupées de fécondité, statue Nkisi) ; et enfin art amérindien, maya, inca, inuit (ours à lunettes des Andes, mât de l’Ours, masque de la Lune) vous plongeront dans des cultures peu connues, dont les objets et œuvres sont marqués par l’animisme, témoin d’un lien très fort entre l’homme et la nature au sein de peuples longtemps préservés de l’occidentalisation.

Informations pratiques

Durée : 2h

Tarif : forfait groupe selon le nombre de participants (me contacter)

Réservation obligatoire

Point de rendez-vous

RéSERVER UNE VISITE